Incarcération de Kassory et cie: Cellou Dalein Diallo compatit

Cela fait près d’un an que des anciens dignitaires du régime Condé croupissent en prison à la maison centrale de Conakry pour selon la CRIEF, détournement des deniers publics, enrichissement illicite et blanchiment d’argent. Bien qu’il soit cité dans l’affaire Air Guinée, le président de l’UFDG a fustigé la détention prolongée de Kassory Damaro et compagnie.

«Nous nous prenons pas de position. Mais à chaque fois que le droit d’un citoyen est violé, nous condamnons. Je n’ai pas manqué pour dire que pour moi, la justice est le talon d’Achille de la transition. Kassory, Damaro sont mes amis peut-être sur le plan personnel. Mais nous sommes des adversaires politiques. Mais, nous voulons que les règles et les procédures soient respectées, la présomption d’innocence soit revenue à chacun. Si Kassory, Damaro et Dr Diané, on leur reproche de quelque chose, qu’on leur dise clairement. Parce qu’aujourd’hui, on ne sait pas est-ce qu’ils sont là pour détournement des deniers publics puisque c’est la CRIEF ? Est-ce qu’ils sont là pour leur responsabilité dans la gestion des affaires de l’ancien régime ? Il faut qu’on dise voilà le dossier. Je pense que la charge de la preuve appartient à l’accusateur, pourquoi le juge prend la décision, et pourquoi le procureur fait régulièrement appel ? Ça s’est passé quatre fois ou cinq fois, je ne comprends pas», se demande Cellou Dalein Diallo.

À la question de savoir s’il ne craignait pas de subir le même sort que les responsables du Rpg arc-en-ciel au cas où il rentrerait en Guinée, Cellou Dalein Diallo répond en ces termes.

«Lorsque le juge dans sa convocation dit que c’est moi qui ai reçu les produits de la vente, que c’est moi qui ai corrompu le ministère des Finances pour qu’il privatise Air Guinée. Lorsque moi j’étais dans la maison avec tous les documents prouvant ma propriété sur la maison, Alpha Condé l’a reconnu, Dadis Camara l’a reconnu et qu’ici on me dit ça ne m’appartient pas. Qu’on attende pas la décision de la justice pour la réduire en poussière et pour tracer une école, je dois dire que je m’interroge sur l’indépendance de la justice. Maintenant, il y a le cas Foniké Menguè, Ibrahima Diallo qui sont en prison, il y a Billo qui a été arrêté hier pour leur opinion (…). Tout cela, suscite chez-moi des inquiétudes sur l’indépendance de la justice. Sur la sécurité des hommes politiques, je pense qu’il y a une main noire derrière qui veut qu’on tape sur Cellou», a martelé le président de L’UFDG ce lundi chez nos confrères de FIM dans « Mirador».

Saliou Benjamin Camara pour Guinéesouverain
622 32 82 84

Ajouter un commentaire

Nous vous prions d'être courtois.
N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
Pas de messages répétitifs, ou de hors sujets.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Auteur

×