Justice: Dr Ibrahima Kourouma a encore brillé par son absence ce jeudi au TPI de Dixinn

À peine ouverte ce jeudi 19 janvier 2023 au Tribunal de Première Instance de Dixin, le procès dans l’affaire qui oppose Dr Ibrahima Kourouma, ancien du ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire aux victimes des déguisements de Kaporo Rails, Kipé 2 et Dimess 2019 a été renvoyé au 16 février 2023.

Me Yaya Dramé, avocat/ partie civile

«Il n’y a aucune preuve matérielle. C’est à l’État à qui le bien appartient. Mais vous devez comprendre que c’est une procédure pénale qui est tentée même pas contre l’État. Mais contre celui exerçait les prérogatives de ministre. Parce que le ministre, sa responsabilité première, c’est de respecter et de faire respecter la loi. Nous voulons devant ce tribunal démontrer ce dont les habitants de Koporo-rails sont victimes. Ils l’ont été en violation flagrante de la loi. Je suis venu avec 4 milles pages de documents, de titres de propriétés établis par l’État lui-même. Si voyez qu’on ne veut pas que Kourouma comparaisse, c’est parce qu’on sait qu’on des preuves matérielles qui attestent que les habitants de Kaporo Rails sont propriétaires de leurs biens»,s’indigne Me Yaya Dramé, avocat de la partie civile.

Me Mamadi Doumbouya, avocat /défense

De leur côté, les avocats de la défense ne comptent pas baisser les bras et déclarent leur mécontentement vis-à-vis du tribunal.
«Nous n’avons pas d’autres commentaires. Sauf qu’on est un peu déçus. On a clôturé les débats alors qu’il n’y a jamais eu de débats dans cette affaire. On était venus depuis qu’on a commencé cette procédure, la première audience, c’était le renvoi qui avait été discuté. La seconde fois aussi, on a discuté de renvoi. Si on clôture les débats d’aujourd’hui et puis, on dit le dossier est renvoyé à quatre semaines pour les plaidoiries et réquisition, c’est vraiment décevant de notre côté. Parce qu’on a des choses à développer ici franchement. S’il était là, nous-mêmes on allait être à l’aise pour pouvoir développer ces choses là. Conséquences, pour le moment, nous ne pouvons pas commenter une décision de la justice qui n’est pas rendue, on attend», a souligné Me Mamadi Doumbouya, de la défense.

Saliou Benjamin Camara pour Guineesouverain.com
622 32 82 84

Ajouter un commentaire

Nous vous prions d'être courtois.
N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
Pas de messages répétitifs, ou de hors sujets.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Auteur

×