Le Centre du commerce international s’associe à MFS Africa pour accélérer la numérisation dans 10 marchés africains

Le Centre du commerce international s’associe à MFS Africa pour accélérer la numérisation dans 10 marchés africains

Les modifications de processus, de gestion des opérations ou d’interfaces clients impliquent des investissements substantiels de la part des entreprises. Cependant, les petites entreprises font face pour la plupart au manque de financement pour s’adapter aux nouvelles donnes.

La fintech panafricaine MFS Africa et le Centre du commerce international (ITC), une agence conjointe de l’Organisation mondiale du commerce et de l’Organisation des Nations unies, ont signé un partenariat pour accélérer la numérisation des marchés africains.

Selon le communiqué rendu public par l’agence des Nations unies le vendredi 9 décembre, les deux entités soutiendront les petites et moyennes entreprises (PME) dans 10 marchés africains (Bénin, Côte d’Ivoire, Ethiopie, Ghana, Mali, Rwanda, Sénégal, Ouganda, Tanzanie, Zambie) par l’intégration de produits, le renforcement des capacités en matière de fintech et de paiements numériques, l’exposition aux investissements et les réunions interentreprises.

« Grâce à ce partenariat, le centre renforcera son engagement à soutenir les petites entreprises dans l’accès au financement et à la numérisation et s’attaquera conjointement à l’ODD 8 (travail décent et croissance économique). Ce partenariat est la prochaine étape de l’ambition d’ICT de collaborer avec le secteur privé pour mettre à l’échelle des solutions soutenant les petites entreprises », a déclaré Robert Skidmore, chef de la compétitivité des secteurs et des entreprises au Centre du commerce international.

A en croire le rapport du LSEG Africa Advisory Group, « The challenges and opportunities of SME financing in Africa », publié en 2018, les PME représentent un enjeu crucial dans la création d’emploi et la croissance économique. En Afrique, elles représentent environ 90 % des entreprises, créent entre 60 % et 80 % des emplois et contribuent à hauteur de 40 % du PIB. En comparaison, les PME aux Etats-Unis ou en Europe comptent respectivement pour 53 % et 65 % des entreprises.

Grâce à ce partenariat, l’ITC et MFS Africa contribueront à placer les petites entreprises au cœur de l’inclusion financière et de la numérisation. Le partenariat marque une étape importante dans la contribution à l’Agenda 2030 des Nations unies pour le développement durable. Il permettra, selon Ali Ouedraogo, responsable de l’expansion chez MFS Africa, « de construire une nouvelle ère où les petites entreprises sont au cœur de la croissance économique pour le bénéfice de millions de citoyens africains »

Guineesouverain avec wearetech

Ajouter un commentaire

Nous vous prions d'être courtois.
N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
Pas de messages répétitifs, ou de hors sujets.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Auteur

×