Bah Oury au lancement du BAC à Labé :«Pas de smartphone, pas de génération Facebook»

Le Baccalauréat unique session 2024 a été lancé ce samedi, 22 juin 2024 sur toute l’étendue du territoire national. Dans la région de Labé, c’est le Premier ministre, Amadou Oury Bah, a ses côtés le ministre de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation, Jean Paul Cedy et Mouctar Camara, inspecteur général de l’éducation de Labé, qui a officiellement lancé les premières épreuves au Lycée Hoggo Bouro.

Après avoir salué les dispositifs initiés par le MEPU-A, le chef du gouvernement a rassuré les candidats que le Bac est une évaluation comme les autres et que seuls les méritants seront admis.

« Ce n’est pas un affrontement sanguin, c’est simplement pour une vérification de vos connaissances que vous avez acquises durant le second cycle de l’Enseignement pré-universitaire. Je pense que ceux qui ont travaillé durant ces trois années avec régularité et constance, n’auront pas de problème. Et, donc pour les autres, je souhaite de se concentrer et de se remémorer à ce que vos professeurs vous ont inculqués au cours de l’année terminale. Avant de s’engager à affronter l’épreuve, lisez une fois, relisez pour s’assurer que vous avez bien compris la question. Ce n’est pas pour vous éliminer, c’est évaluer votre niveau de connaissance, votre travail», a-t-il martelé. Et de mettre en garde:

«Et, n’utilisez pas les téléphones dans les salles. Messieurs les surveillants, veillez à ce que personne n’entre dans ce centre d’examen avec un smartphone. Pas de smartphone, pas de génération Facebook, tout ce que vous voyez, vous photocopiez vous lancez, non. Les examens sont les examens», a insisté le PM Bah Oury

De son côté, Jean Paul Cedy, ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation a insisté sur les instructions données.

« Nous sommes sur le Baccalauréat et c’est l’épreuve rêne des examens de fin d’année qui ouvre les opportunités pour nos jeunes. Les instructions sont simples dans la mesure où je souhaite aux cadres en qui nous avons placé notre confiance, pour conduire ces examens avec beaucoup de responsabilités. Il y a beaucoup d’imperfections jusqu’à présent dans l’organisation de ces examens, mais qui n’impacteront pas particulièrement les résultats. Donc, il est important que ces dernières épreuves tout le monde se donne a fond, rendre nos examens normaux. C’est le seul objectif que nous avons et on espère pouvoir être à la hauteur des attentes du chef de l’État et du premier ministre », a conclu l ministre.

« Cette année, nous avons 1708 candidats dont 845 filles répartis dans 9 centres. Autrement dit Labé a cinq centres et les autres préfectures ont un centre chacune. Au niveau du Franco-arabe, nous avons 35 candidats dans la région dans les options sciences sociales et expérimentales parce que le profil franco-arabe, il n’y ces deux qui sont à Labé », a fait savoir Mouctar Camara, inspecteur général de l’éducation de Labé.

La rédaction

Ajouter un commentaire

Avis, témoignages et commentaires sont les bienvenues. Cette page est pour vous.
Nous vous prions d'être courtois.
N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
Pas de messages répétitifs, ou de hors sujets.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Auteur

×