Bambéto: une mère de deux enfants poignardée à mort devant sa cour

La recrudescence de la criminalité ces derniers temps à Conakry, refait surface. Dans la nuit du samedi 22 à ce dimanche 23 juin 2024, une adulte d’une vingtaine d’années a été assassinée à Bambéto, quartier Koloma 1 dans, la commune de Ratoma. Mère de deux enfants, la victime Fatimatou Diallo, a trouvé la mort alors qu’elle tentait de résister à son bourreau devant sa cour.

Dans la famille mortuaire, c’était la consternation et la tristesse qui se lisent sur les visages ce lundi .Alpha Koumbassa Bah, fils du concessionnaire où était logée la victime, revient sur les circonstances de l’assassinat de Fatimatou.

«C’est vers les 4 heures du matin qu’on m’a réveillé pour me dire que quelqu’un est tombé devant notre cour. Après nous nous sommes précipités pour aller voir et on a trouvé notre locatrice allongée à la devanture de la cour, couverte de sang. Je suis revenu réveiller mon papa, lui aussi est sorti voir le corps. Il a dit d’informer les agents de sécurité qui sont à côté et d’autres chez le chef secteur, parce que personne ne pouvait toucher le corps à part eux. Mais, quand l’acte s’est produit, elle était avec sa nièce, selon le témoignage de celle-ci, quand elles sont revenues vers les 4 heures, elles ont l’habitude de m’appeler pour que je leur ouvre la porte, mais malheureusement, hier elles m’ont appelé quatre fois, je dormais. Et, comme je n’ai pas répondu, elles sont restées assises là-bas. Entre temps, un jeune homme est venu s’approcher d’elles, il s’est mis à demander ce que les filles cherchaient là-bas à pareille heure, elles ont répondu être derrière leur cour. Donc, ne voyaient pas un problème en cela et qu’elles attendent juste que la cour soit ouverte et qu’elles rentrent. Alors, le jeûne a voulu arracher le sachet qui contenait un demi poulet qu’elles possédaient, elles ont refusé d’abord puis, lâché. Le jeune a voulu arracher le sac encore que l’autre fille avait en main, elles n’ont pas voulu céder. C’est là que le jeune a poignardé Fatimatou sur le cou, elle est tombée sur place et a rendue l’âme. L’autre fille a crié au secours, les gens sont sortis mais, c’était déjà trop tard puisque non seulement la fille avait rendue l’âme et l’assaillant avait pris la fuite», a expliqué Alpha Koumbassa Bah, fils du concessionnaire.

Aussitôt informé le président de la délégation spéciale de la commune de Ratoma, accompagné de Daouda Camara chef de quartier Koloma 1, s’est rendu dans la famille de la victime.

Dans son message de consolation, Ahmed Sékou Traoré a rassuré que les enquêtes sont déjà ouvertes pour traquer l’auteur du crime. Il a ensuite exhorté les citoyens de collaborer avec les autorités et les agents de sécurité afin de mettre hors d’état de nuire tous les fauteurs de troubles dans sa juridiction.

Saliou Benjamin Camara pour Guineesouverain.com
622 32 82 84

Ajouter un commentaire

Avis, témoignages et commentaires sont les bienvenues. Cette page est pour vous.
Nous vous prions d'être courtois.
N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
Pas de messages répétitifs, ou de hors sujets.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Auteur

×