Alpha Condé et les présumés auteurs dans de sales draps

Crimes de sang en Guinée : Alpha Condé et les présumés auteurs dans de sales draps

Les choses commencent à se compliquer pour l’ancien président Alpha Condé, renversé par un coup d’État le 5 septembre 2021.

Si jusque-là, tout semblait bien se passer pour l’ancien locataire du palais Sekoutoureah, l’étau se resserre autour de lui.

En effet, selon l’institut de recherche sur la démocratie et l’Etat de droit, dirigé par Me Thierno Souleymane Baldé, « les auditions des familles des victimes vont commencer dès la première semaine du mois de janvier 2023. Une priorité sera accordée aux dossiers, dont il existe suffisamment des éléments de preuves pour l’identification des présumés auteurs des crimes d’assassinat pendant le régime de M. Alpha CONDE »

La déclaration précise que « des garanties ont été données par la commission d’enquête et M. le Procureur de la République près du Tribunal de Première Instance de Dixinn quant à la volonté et la détermination de veiller à l’aboutissement des enquêtes en cours. Dès lors, toutes les familles des victimes sont invitées à collaborer afin de donner une chance aux enquêteurs de faire aboutir leur recherche des éléments de preuves pour traduire non seulement les auteurs des crimes mais aussi les commanditaires, y compris M. Alpha CONDE »

Par ailleurs, lit-on dans la déclaration, « la Cour Pénale Internationale (CPI) est disposée à accompagner les familles des victimes pour l’aboutissement des enquêtes et de l’organisation d’un procès éventuel. IRDED est disposé à apporter son soutien à toutes les familles des victimes pour les permettre d’obtenir justice ».

Au-delà des cas d’assassinat, les victimes de coups et blessures sont aussi concernées. Elles doivent participer aux auditions. Cela va permettre de trouver des moyens pour leur venir en aide comme la loi le prévoit dans des telles circonstances. A ce stade de la procédure, le Procureur de la République près du Tribunal de Première Instance de Dixinn tient à l’aboutissement des enquêtes, précise la déclaration.

L’ONG entend apporter une assistance aux familles des victimes dans ce sens. En cas de défaillance, elle en tirera les conséquences de droit.

L’IRDED interpelle donc le Président de la République et le Ministre de la Justice, afin qu’ils apportent leur soutien aux parquets concernés pour diligenter rapidement des enquêtes sérieuses et faire traduire en justice tous les auteurs des assassinats de nos concitoyens sans aucune obstruction.

Guineesouverain avec mosaiqueguinee

Ajouter un commentaire

Nous vous prions d'être courtois.
N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
Pas de messages répétitifs, ou de hors sujets.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Auteur

×