“La justice guinéenne n’est jamais tombée aussi bas qu’avec l’arrivée de Alphonse Charles Wright à sa tête”( Sékou Koundouno)

Ce mardi 7 novembre 2023, Alphonse Charles Wright Garde des Sceaux, Ministre de la Justice de la nébuleuse CNRD s’est rendu à la maison centrale de Conakry, qui a fait l’objet d’attaque en fin de semaine dernière où il a encore exposé la République à la honte.

Cette sortie démontre encore une fois que le « chouchou » de Mamadi Doumbouya, celui dont il a dû mal à se défaire malgré ses excès et ses outrances, est un piètre juriste.

Un président sérieux se serait débarrassé depuis longtemps de ce ministre brouillon, clivant, arrogant et narcissique. C’est peut-être pour éviter une telle situation que celui-ci a donné le nom de la mère du putschiste à sa fille. En quelque sorte, c’était une manière de conserver son portefeuille.

Charles Wright tombe bas, si bas que l’on se demande si réellement c’est le même Charles dont la connaissance du Droit ne cessait d’éblouir tout le monde.

A l’épreuve de la fonction, tellement que Charles d’hier est complètement le contraire de celui d’aujourd’hui que je me demande s’il n’a pas porté un masque pour tromper notre vigilance et se servir de son faux-semblant pour se hisser haut dans la duperie.

Tant le M. avait fini par faire l’unanimité de par son attachement à l’État de Droit de façade qu’il a affiché à travers ses décisions populistes.

C’est maintenant qu’on découvre le vrai visage de Charles qui se cachait derrière le masque.

La fonction a mis nu sa vraie nature et son talent de courtisan complaisant en manque de notion sur le lexique des termes juridiques et politiques.

Encore, c’est comme pour dire que certains magistrats de l’appareil judiciaire ont du chemin à faire, le Charles sur lesquel l’espoir était fondé, est devenu le pire des mégalomanes, une déception à mettre dans la poubelle de l’histoire.

Que Alphonse Charles Wright arrête donc de prendre les Guinéens pour des idiots. Aujourd’hui tout le monde ou presque est convaincu que c’est un fou qui est à la tête du département de la Justice. Si le juge Mohamed Diawara est  » émotionnellement instable « , comme il le dit, lui, il est  » psychiquement et psychologiquement perturbé « . Il fallait la nébuleuse CNRD pour nommer un malade mental à une fonction aussi sensible.

Qui pour signifier à Alphonse Charles Wright que la justice ne se résume pas à sa personne ?

SEKOU KOUNDOUNO
RESPONSABLE DES STRATÉGIES ET PLANIFICATION DU FNDC

Ajouter un commentaire

Nous vous prions d'être courtois.
N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
Pas de messages répétitifs, ou de hors sujets.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Auteur

×