Nouveau coup d’État au Burkina : «Nos soldats ont pris le goût du luxe», estime le président PPD

Le capitaine Ibrahima Traoré a renversé ce vendredi le Lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba au Burkina Faso. Cette actualité est commencée en Guinée. Dans une interview que le président du Parti pour la Paix et le Développement ( PPD) a accordée à notre rédaction, il a expliqué c’est qui pourrait être à l’origine de cette recrudescence des coups d’État en Afrique de l’Ouest.
 
«Dans les pays francophones de l’Afrique de l’Ouest, ce que nous voyons aujourd’hui, ce que nos soldats ont pris le goût du luxe. Quand ils viennent au pouvoir, ils sont dans les palais au lieu d’être dans les champs de bataille. Et je crois que , c’est ce qui arrive au Burkina Faso. Les autorités militaires et civiles doivent s’assoir et faire une conférence nationale pour voir où aller et comment aller afin de sortir de cette impasse », recommande Boubacar Diallo.

L’ancien député de la 9e législature guinéenne et ancien député CEDEAO pense que cette multitudes de coups d’Etat résulte d’un échec de l’institution sous régionale.

« Pour résumer tout ça, je crois que ça montre une fois de plus que la gouvernance dans l’espace CEDEAO, surtout dans les pays francophones a échoué. Et cela, que ce soit avec les civiles ou les militaires », a conclu le président du PPD.

Guineesouverain.com

Ajouter un commentaire