ONU : le continent africain le plus touché par la mortalité infantile

Cinq millions d’enfants sont morts dans le monde avant leur cinquième anniversaire en 2021. 1,9 million de bébés sont mort-nés au cours de la même période. Telles sont certaines des conclusions de deux rapports des Nations Unies publiées ce mardi. 

Ces rapports indiquent également que les enfants continuent d’avoir des chances de survie très différentes selon leur lieu de naissance, l’Afrique subsaharienne et l’Asie du Sud supportant la charge la plus lourde. Bien que l’Afrique subsaharienne ne compte que 29 % des naissances vivantes dans le monde, la région a enregistré 56 % de tous les décès d’enfants de moins de cinq ans en 2021, et l’Asie du Sud 26 % du total. Les enfants nés en Afrique subsaharienne sont soumis au risque le plus élevé de décès infantile dans le monde – 15 fois plus élevé que le risque pour les enfants d’Europe et d’Amérique du Nord.

Selon l’Onu, nombre de décès pourraient être évités notamment grâce à un accès équitable à des soins de santé de qualité, aux vaccins, à une alimentation adéquate et à de l’eau potable.

Et l’agence onusienne de prévenir que si des mesures rapides ne sont pas prises pour améliorer les services de santé dans le monde, près de 59 millions d’enfants et de jeunes mourront avant 2030, ainsi que près de 16 millions de bébés seront perdus par mortinatalité.

AFP

Ajouter un commentaire

Nous vous prions d'être courtois.
N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
Pas de messages répétitifs, ou de hors sujets.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Auteur

×