Pays-Bas : un Erythréen accusé de trafic de migrants

Un Érythréen accusé d’être impliqué dans un réseau de trafic de migrants a comparu mardi lors d’une audience préliminaire aux Pays-Bas, alors que les procureurs ont indiqué aux juges qu’ils allaient également demander l’extradition du chef présumé du réseau, qui a été capturé récemment au Soudan.

S’exprimant par l’intermédiaire d’un interprète, le suspect présent lors de la brève audience tenue dans la ville de Zwolle, dans l’est des Pays-Bas, a déclaré aux juges qu’il avait été victime d’une erreur d’identité. Les procureurs pensent qu’il s’agit de Tewelde Goitom et disent avoir des témoins qui l’ont identifié. Le laboratoire national néerlandais de médecine légale mène actuellement une enquête pour confirmer son identité.

L’avocate du ministère public, Petra Hoekstra, a déclaré qu’elle souhaitait joindre l’affaire Goitom à celle de Kidane Zekarias Habtemariam, qui a été arrêté le 1er janvier au Soudan. Il est soupçonné de trafic de migrants, de traite d’êtres humains et d’autres crimes et de diriger un réseau criminel qui, selon Interpol, est responsable « de l’enlèvement, de l’extorsion et du meurtre de migrants d’Afrique de l’Est ».

L’organisation internationale de police a déclaré que son arrestation « portera un coup important à une importante route de contrebande vers l’Europe et protégera des milliers d’autres personnes contre l’exploitation aux mains de ce groupe criminel. »

L’Érythréen qui a comparu mardi devant le tribunal de première instance d’Overijssel a été extradé vers les Pays-Bas l’année dernière par les autorités éthiopiennes.

Les procureurs néerlandais affirment qu’ils sont compétents pour le juger car certains de ses crimes présumés ont eu lieu aux Pays-Bas. Ils affirment que des parents de migrants cherchant à faire le périlleux voyage de l’Afrique de l’Est à l’Europe en passant par la Libye et la Méditerranée ont été extorqués par des passeurs.

« Sur leur chemin vers l’Europe, les victimes ont été battues, torturées et violées, alors qu’elles étaient détenues dans des camps en Libye avec des centaines d’autres personnes », ont déclaré les procureurs lors de son extradition l’année dernière.

Les membres des familles des migrants aux Pays-Bas ont été contraints de verser d’importantes sommes d’argent avant que les migrants puissent poursuivre leur voyage vers l’Europe dans des « bateaux bondés et à peine en état de naviguer ». D’innombrables migrants n’ont pas survécu à ce voyage en mer, ont déclaré les procureurs.

L’avocat néerlandais du suspect, Richard van der Weide, a déclaré aux juges qu’il contesterait probablement la compétence de la Cour lors d’une audience ultérieure.

L’affaire a été ajournée au 6 avril.

AFP

Ajouter un commentaire

Nous vous prions d'être courtois.
N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
Pas de messages répétitifs, ou de hors sujets.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Auteur

×