Transition guinéenne : l’Union sacrée avertit le Général Mamadi Doumbouya

En plénière ce mercredi, 03 juillet 2024, au siège du Rassemblement Guinéen pour le Travail (RGT) sis à Matoto, les acteurs de la plateforme «Union Sacrée» ont annoncé les prochaines étapes qui vont être franchies par leur organisation.

Au sortir d’une réunion de concertation, ces membres issus des partis politiques, mais également des structures de la société civile, ont manifesté leur préoccupation par rapport au déroulement de la transition en Guinée.

Au nom de ses collègues, Dr Ibrahima Sory Diallo, président de l’ADC-BOC et membre de «Union Sacrée», déclare :

« À tout moment, l’Union Sacrée se retrouve pour discuter des grandes lignes à suivre sur les enjeux qui minent le pays jusqu’au rendez-vous du 31 décembre 2024. On ne peut pas rester sans se retrouver ou se concerter pour échanger des idées. Mais, l’essentiel de la réunion d’aujourd’hui est que nous allons continuer à mettre en place des idées dans nos trois commissions, et les travaux vont continuer. Et, certainement dans les prochains jours, vous allez entendre la déclaration de l’Union Sacrée qui va orienter la position commune partagée par les différents acteurs de l’Union Sacrée », a-t-il annoncé.

Poursuivant son compte rendu, le leader de l’ADC-BOC réitère qu’il est: « important aujourd’hui de rappeler que le Général n’a pas pris le pouvoir pour s’entourer de gens qui viendraient faire leurs propres affaires dans la gestion de la transition. Il a donné la position du CNRD pour la gestion de la transition, nous les soutenons dans ce sens, mais lorsque cette position change, il est important que nous venions discuter avant qu’il y ait des prises de position de part et d’autre », dit-il.

Pour rapprocher les positions, l’Union sacrée fait une recommandation au général Mamadi Doumbouya. Selon elle, (Union Sacrée) : « C’est de faire en sorte que les acteurs socio-politiques et les acteurs du CNRD, qui se trouvent aujourd’hui dans cette nation, n’aient pas d’intérêt à aller à l’affrontement pour la gestion de la Guinée. Nous sommes tous les fils héritiers de ce pays et nous devons tous prendre des décisions pour le bon fonctionnement de ce pays », a fait savoir Dr Ibrahima Sory Diallo président de l’ADC-BOC.

Saliou Benjamin Camara pour Guineesouverain.com

622 32 82 84

Ajouter un commentaire

Avis, témoignages et commentaires sont les bienvenues. Cette page est pour vous.
Nous vous prions d'être courtois.
N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
Pas de messages répétitifs, ou de hors sujets.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Auteur

×