Journalistes molestés et sous contrôle judiciaire en Guinée : l’UFDG condamne

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La Direction Nationale de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) informe ses militants et sympathisants ainsi que la presse nationale et internationale qu’elle a décidé d’annuler son assemblée générale du samedi 21 octobre 2023 à son siège à Comandayah (Minière).

Cette décision a été prise en signe de protestation et de solidarité avec la presse guinéenne dont la liberté est gravement menacée par la junte.

L’UFDG condamne avec la plus grande fermeté les arrestations arbitraires et les poursuites judiciaires dont sont victimes les journalistes qui exercent leur métier dans le respect de la déontologie et des lois de la République.

L’UFDG rappelle que la liberté de la presse est un droit fondamental consacré par la charte de la transition guinéenne et les conventions internationales ratifiées par la Guinée. Elle est indispensable à l’expression de la diversité des opinions et à la consolidation de la démocratie.

L’UFDG demande l’arrêt immédiat des entraves à l’exercice du journalisme en République de Guinée. Elle appelle ses militants et sympathisants à rester mobilisés et vigilants pour la défense des valeurs démocratiques et républicaines.

Conakry, le 19 octobre 2023

La Cellule de Communication

Ajouter un commentaire

Nous vous prions d'être courtois.
N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
Pas de messages répétitifs, ou de hors sujets.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Auteur

×