Fête de Tabaski : au marché de Yimbaya Aviation le mouton et bœufs se négocient entre 2.500.000 GNF et 4.500.000 GNF

Depuis quelques années, chaque approche de la fête de Tabaski, les débats autour du bétail (mouton- taureau), est devenu un véritable casse-tête. D’un côté, les vendeurs qui se plaignent des difficultés dans l’obtention du bétail et de la rareté de la clientèle, de l’autre côté, les citoyens qui parlent de cherté des prix. 

Au marché aviation de Yimbaya, la tête d’un mouton peut se négocier jusqu’à 4.500.000fg à quelques heures de la célébration de cette fête (Tabaski). 

Chérif Diallo, vendeur de bétails, revient sur les problématiques liées à leur métier cette année.

« Je remercie le bon Dieu malgré que ça ne va pas à cause de la situation économique actuelle et le changement de place. Mais, par rapport à l’affluence de la clientèle, peu de clients viennent. Ils viennent demander le prix, quand nous leur disons, certains discutent jusqu’à trouver un accord, d’autres par contre partent parce qu’ils n’ont pas les moyens. Vous voyez, l’année dernière on était de l’autre côté, l’État nous a déguerpis, on a négocié avec le propriétaire d’ici pour pouvoir vendre parce que c’est là où nos clients ont l’habitude d’acheter. Donc, vue toutes ces difficultés que nous avons rencontrées, il est très difficile pour nous de revendre sans un petit bénéfice », a-t-il expliqué. 

Parlant du prix monsieur Diallo  précise : « Concernant le prix, ça varie en fonction du temps et du genre de mouton que vous voulez. Le prix du mouton varie à partir de 2.500.000fg,  3.800.000fg, ça peut arriver jusqu’à 4.000.000fg où 4.500.000fg », a fait savoir ce vendeur de bétails.

Kadiatou Sylla a réussi à acheter 4 moutons, après des heures de négociations: « Moi, je suis venue acheter le mouton pour mon père et ma grand-mère, tous décédés. Mais, franchement les prix cette année, sont exorbitants. Nous avons fait presque deux heures à demander le prix, mais ils sont chers. Partout où nous avons été, ils nous disent qu’un mouton se négocie entre 2.500.000fg à 4.000.000fg. Dieu merci, après avoir sillonné plusieurs coins, nous avons pu avoir 4 moutons à raison de 1.300.000fg par tête », se réjouit-elle.

Selon notre interlocuteur, un taureau peut se négocier jusqu’à 12.000.000fg dans ce marché.

Saliou Benjamin Camara Guineesouverain.com

622 32 82 84

Ajouter un commentaire

Avis, témoignages et commentaires sont les bienvenues. Cette page est pour vous.
Nous vous prions d'être courtois.
N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
Pas de messages répétitifs, ou de hors sujets.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Auteur

×