début du procès de Mohamed Ould Abdel Aziz

Mauritanie : début du procès de Mohamed Ould Abdel Aziz

Le procès de Mohamed Ould Abdel Aziz a débuté mercredi à Nouakchott, la capitale mauritanienne sous haute surveillance policière.

Le sexagénaire qui a dirigé la Mauritanie de 2008 à 2019 doit répondre ‘’d’enrichissement illicite’’, abus de fonction’’ ‘’trafic d’influence’’ ou blanchiment

L’ancien chef de l’Etat est appelé à justifier l’origine de sa fortune supposée. Fait inédit dans le pays. Mais à peine débuté, son procès est déjà contesté par ses avocats.

« Ma réaction est que le procès sera inéquitable, que les droits de la défense ne seront pas respectés et que ce ne sera pas un procès équitable. », a déclaré Maître Taleb Khyar, membre du collectif des avocats de la défense de Mohamed Ould Abdel Aziz.

Pour la partie civile par contre, les conditions d’un jugement transparent sont réunis.

« Le procès s’est déroulé de la manière la plus ouverte possible, avec des interventions, parfois très intenses, c’est le moins que l’on puisse attendre d’un procès comme celui-ci. En particulier, nos collègues de la défense multiplient les incidents, ou du moins tentent de les multiplier. Mais de manière générale, la sécurité de la séance est bien assurée, et nous nous attendons donc à ce qu’elle se poursuive dans cet esprit que l’on peut qualifier de relativement calme. », affirme Maître Lo Gourmo Abdoul, avocat de la partie civile.

L’affaire Mohamed Ould Abdel Aziz, fait grand bruit. Des manifestants rassemblés devant le palais de justice de la capitale mauritanienne demandaient à l’ex-président de restituer l’argent volé des caisses de l’État.

Outre l’ex-président, au moins 9 autres, Premiers ministres, ministres et hommes d’affaires sont aussi dans le box des accusés.

Aucune des parties interrogées n’a été en mesure de dire combien de temps durerait le procès.

Le principal accusé a toujours nié les faits qui lui sont reprochés. D’aucuns pensent que son procès est Ce procès est l’histoire de sa disgrâce et de son amitié ruinée avec celui qu’il avait désigné comme son dauphin, l’actuel présidentMohamed Ould Cheikh El Ghazouani. Ce dernier s’est cependant toujours défendu d’ingérence dans ce dossier.

Guineesouverain avec africanews

Ajouter un commentaire

Nous vous prions d'être courtois.
N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
Pas de messages répétitifs, ou de hors sujets.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Auteur

×