plus de 20 morts dans des accidents entre bus et camions

Nigeria : plus de 20 morts dans des accidents entre bus et camions

Deux accidents de la route distincts impliquant des camions dans le sud du Nigeria ont fait 20 morts, dont des enfants, ont indiqué les autorités dimanche, et de nombreuses victimes ont été brûlées au point de ne plus être reconnaissables.

A Lagos, un camion transportant un lourd conteneur a atterri sur un bus commercial sur un pont très fréquenté dans le quartier d’Ojuelegba de la ville, a déclaré le Dr Olufemi Oke-Osanyintolu de l’agence d’intervention d’urgence de l’État dans un communiqué.

« Des investigations plus poussées ont révélé que le bus prenait des passagers lorsque le camion a perdu le contrôle et est tombé sur le côté du pont », a-t-il ajouté. Seule une femme a survécu, tandis que neuf passagers, dont deux enfants, sont morts dans l’accident, a-t-il ajouté.

Les habitants se sont rapidement rassemblés sur les lieux quelques minutes après la chute du camion sur le bus, mais aucun des passagers n’a pu être sorti sous le poids du conteneur de 20 pieds jusqu’à l’arrivée des autorités avec des outils de sauvetage, environ une heure plus tard.

Plus tôt dimanche, un autre camion est entré en collision avec un bus dans la zone du conseil municipal d’Odigbo, dans l’État d’Ondo, près de Lagos, tuant tous les passagers à bord, a déclaré l’agence de sécurité routière du Nigeria.
Accidents de la route

« Onze personnes ont été brûlées au point d’être méconnaissables » dans cet accident survenu tôt le matin et imputé à une conduite imprudente, selon Richard Adetoro de l’agence de sécurité routière. « S’agissant d’un incendie, les gens ne pouvaient pas se précipiter sur les lieux avant l’arrivée des pompiers ».

Les accidents de la route sont fréquents dans de nombreuses régions du Nigeria où les routes sont en mauvais état et où le code de la route n’est généralement pas respecté. Ils sont pires à Lagos, la plus grande ville du Nigeria, où les camions et autres véhicules lourds empruntent souvent les mêmes routes que les navetteurs.

Les autorités n’ont pas été en mesure d’endiguer les accidents malgré les politiques qu’elles ont mises en place pour rendre les routes plus sûres. Selon les experts, cela s’explique par la non-application des règles de circulation routière et par le mauvais état de nombreuses routes au Nigeria.

AFP

Ajouter un commentaire

Nous vous prions d'être courtois.
N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
Pas de messages répétitifs, ou de hors sujets.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Auteur

×